La Charente, France

La Charente, Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes, France

La Charente est un département qui appartient à la région AquitaineLimousinPoitou-Charentes, situé dans le Sud-Ouest de la France. Son code est 16, et il est traversé dans toute sa longueur d’est en ouest par le cours supérieur et moyen de la Charente, il doit son nom au fleuve lui-même comme la majorité des départements français. Il fait partie de l’académie de Poitiers et de la cour d’appel de Bordeaux.

Ayant Angoulême comme préfecture, le département est limitrophe, au nord, des départements des Deux-Sèvres et de la Vienne, à l’est, de celui de la Haute-Vienne, au sud-est et au sud de celui de la Dordogne et, enfin, à l’ouest de celui de la Charente-Maritime.

HYDROGRAPHIECognacLa Charente, Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes, France,

Le département de la Charente possède des limites qui coïncident avec celles du bassin supérieur et moyen du fleuve Charente, qui prend sa source à quelques kilomètres dans le département voisin de la Haute-Vienne. De son lieu de source jusqu’à Mansle, la pente de la Charente est forte et les méandres sont de faible développement. En Angoulême, au nord, d’où la vallée prend le nom du Val d’Angoumois, puis en Saintonge, la pente de la Charente est faible et régulière et le fleuve paresse dans de très larges et nombreux méandres.

Les types des affluents de la Charente sont :

  • La Touvre est une résurgence, née Dormant et du Bouillant. Elle est, après celle du Vaucluse, la deuxième résurgence de France.
  • L’Aume, laSoloire, l’Antenne, petits affluents de rive droite, et le Né, affluent de rive gauche, qui sont des rivières écoulant leurs eaux sur des terrains imperméables.
  • La Tardoire, le Bandiat, la Bonnieure qui sont des affluents de rive gauche ont la caractéristique particulière de disparaître en partie dans des crevasses et d’alimenter le karst de La Rochefoucauld.La Charente, Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes, France, natur

Pendant l’hiver, les crues sont habituelles où l’eau recouvre les vallées de la Charente et de ses affluents caractérisées par des marais et des prairies inondables, appelées localement les « prées« . Lors des crues exceptionnelles qui ont lieu environ tous les vingt ans, il n’est pas rare de voir les routes coupées et les bas quartiers des villes comme Angoulême, Jarnac et Cognac complètement inondés. Ces crues peuvent parfois revêtir des aspects spectaculaires comme en 1960, ou encore en 1982, année considérée comme la « crue du siècle ». Lors de ces crues centennales, et même décennales, la vallée de la Charente avec ses prairies inondables ne forment plus que ce qui ressemble à un immense lac de Châteauneuf-sur-Charente jusqu’à son estuaire. D’Angoulême à Saintes une vingtaine d’ouvrages, formés par les écluses, canaux de dérivation et barrages, rendent le fleuve navigable.

CLIMAT

Son climat est océanique de type aquitain de Cognac jusqu’à Angoulême qui se modifie en allant vers l’est en climat océanique dégradé. Dans le Confolentais le climat océanique dégradé se traduit par des températures plus fraîches que dans les plaines, des précipitations plus importantes et des hivers plus marqués avec des jours de gel et de neige plus nombreux. Le vent est le plus souvent d’ouest-nord-ouest en particulier lors des tempêtes dont la plus violente a été la tempête Martin avec des vents de plus de 140 km/h sur l’ensemble du département. Moins fréquemment le département est soumis à des vents nord-est.

GASTRONOMIELa Charente, Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes, France, gastr

Dans la gastronomie charentaise, on peu citer les Cagouilles, qui sont les escargots petit-gris, préparés soit grillées au beurre persillé, soit en sauce ou encore farcies à la chair à saucisse, le daube de beu (bœuf), la sauce de pire et gigouri, qui sont des sortes de civet de porc qui diffèrent par leur composition, sans oublier le grillon charentais et le gros grillon.

Les légumes

  • baraganes (aillet, de goût différent du poireau cultivé) cuit, tiède, vinaigrette, ou consommé à Pâques avec le chevreau,
  • mogettes (haricots)
  • melon nature ou au Pineau des Charentes
  • fèves à la croque au sel

Les viandes

  • chapon de Barbezieux
  • veau blanc de Chalais

Les fromages

  • caillebottes
  • fromages de vaches et chèvres

Les vins et alcools

  • Cognac
  • Pineau des Charentes (rosé ou blanc)
  • Brûlot charentais, qui est un mélange de café, de sucre et de cognac chauffé.
  • Vin charentais (IDP) rouge, rosé, blanc

Les desserts

  • galette charentaise. Plus moelleuse que le broyé poitevin beaucoup plus dur
  • le Rameau ; pâte à chou allongée, (en forme de gros éclair), garni de crème de Saint-Honoré ou crème légère, voire de crème chantilly ou crème pâtissière.
  • Les beignets, appelés « merveilles »
  • Le millas, qui est un gâteau à base de farine de maïs
  • cornuelle: gâteau triangulaire à trou central, en pâte sablée garnie de grains d’anis.