Festival des dunes électroniques 2015, Nefta Tunisie

Les 21, 22 et 23 février 2014, la région de Nefta, au sud ouest de la Tunisie, accueillait la première édition des Dunes Electroniques. Pendant trois jours, plus de 7.000 spectateurs, venus de tous horizons, ont répondu à l’appel des pulsations électroniques, transformant ce festival de musique en une véritable communion populaire.

Festival des dunes électroniques 2014, Nefta Tunisie
Le décor, inhabituel pour un évènement de ce genre, reste le même. Du 20 au 22 février 2015, la région de Nefta, au sud-ouest de la Tunisie, accueille les amateurs de musique électronique. Mais pas que danse contemporaine, photographie et cinéma sont aussi au programme de la deuxième édition de cette grande fête dans le désert. Au programme : des Jetsets, des DJs tunisiens et français. Mais pas que.

Le festival de musique électronique « les Dunes électroniques » revient donc à Nefta, dans le désert tunisien, avec le soutien de l’Institut français de Tunisie, pour la deuxième année consécutive. Il est parrainé par M. Jack Lang, président de l’Institut du monde arabe. De nombreux DJ tunisiens, français et internationaux feront le déplacement pour des concerts dans les décors de la planète Tatooine de la saga Star Wars. Inauguré par Amel Karboul ancienne ministre du tourisme du gouvernement Mehdi Jomaa, plus de sept mille spectateurs avaient assisté au « Dunes électroniques » en 2014. Outre les concerts, « les Dunes électroniques 2015 » ouvriront leurs portes à d’autres formes d’expression artistique : des séances de cinéma au cœur de la palmeraie de Nefta, des démonstrations de danse contemporaine et des expositions de photos sont également annoncées.

Une dimension pluridisciplinaire qui correspond à un désir de croiser les pratiques artistiques, d’enrichir le son par l’image, d’offrir aux habitants de Nefta et aux festivaliers un spectacle inédit.

L’Institut français de Tunisie et le label Antivj, pionnier du « live audiovisuel », proposent à cette occasion de découvrir sur le site lunaire de Mos Espa une installation visuelle et sonore intitulée « Derelict », nouvelle création du compositeur Murcof et de l’artiste Simon Geilfus.

 Les participants à l’édition 2014 de cet évènement parlent d’un moment magique, rare et heureux. L’ancien ministre Français de la Culture, faisait partie des 7000 spectateurs à avoir participé à la première édition des Dunes Electroniques l’an dernier. Un festival dont il parraine le deuxième épisode.

Cette année, les organisateurs souhaitent mettre en avant le côté « pluridisciplinaire » du festival. Des démonstrations de danse contemporaine, des expositions de photos et une installation visuelle et sonore installée dans le désert sont également programmées.

Des séances de cinéma en plein air (fictions et documentaires tunisiens) au cœur de la palmeraie de Nefta seront proposées aux festivaliers et aux habitants. En effet, l’un des objectifs affichés, c’est de partager et de montrer que trois ans après la révolution, la Tunisie, boudée par les touristes, multiplie les projets.

Affiche du festival des dunes electroniques 2015 Nefta Tunisie

Programme

Vendredi 20 Février 16H00 > 23H00 au MOS ESPA – Nefta

DEENA ABDELWAHED [TUNISIE]
Issue du collectif World Full Of Bass, Deena travaille à injecter une dose d’innovation et d’expérimentation à la musique électronique tunisienne.

SEIFEDDINE MANAI [TUNISIE]
Fondateur du collectif Upper Underground Crew à Tunis. Représentant de la nouvelle génération de la danse tunisienne.

DEIAN [CANADA]
Deian Markov est le fondateur de l’agence internationale de gestion d’artistes et d’événements, The Artist Network. Initié à la musique électronique par sa sœur qui participait à la scène rave de Toronto dans le milieu des années 90, Deian s’est mit à jouer de la Drum&Bass. En 2011, il part parcourir le monde afin d’y puiser de nouveaux concepts et idées.

ROCHDI BELGASMI [TUNISIE]
C’est à travers des traces, des débris et des fragments d’images de son passé personnel que Rochdi Belgasmi s’efforce de retrouver sa mémoire perdue.

FABRIKA CREW Espace Chill Out
Carte blanche au collectif francotunisien Fabrika Crew qui marie musiques électroniques et arts émergents.

HAZE-M [DTD REC. / TUNISIE]
Fondateur du label Dance Till Death avec Enfants Malins and HearThuG, Haze-M est fortement influencée par l’architecture, le paysage et la culture de son pays.

ZNAIDI [WAREHOUSE / TUNISIE]
Résident au Calypso et Carpe Diem, organisateur de la Concrete Residents Night, Mohamed Znaidi est l’un des djs les plus en vu en Tunisie.

DERELICT [ANTIVJ / BE – MX]
Clôture avec l’installation de Simon Geilfus & Murcof

DESIGN LAB [Tunisie]
Scénographie & Vjing : Design Lab

Samedi 21 Février 14H00 > 00H00 au MOS ESPA – Nefta

SKNDR Live [HEXTRADECIMAL / TUNISIE]
Musicien voyageur aux identités multiples, SKNDR s’exprime sous diverses formes et sur divers supports (disques, concerts, cinéma, expo…).

FAKEAR live [NOWADAYS / FRANCE]
L’electro comme un voyage sans destination… Puisant son inspiration dans la world music et les labels Future Classic ou Ninja Tune, le jeune français produit dans une musique limpide et puissante. Armé de ses MPD en live, il se donne et oublie l’espace pour en construire un nouveau dans lequel il emmène énergiquement le public.

HEARTHUG [MY FAVORITE ROBOT / TUNISIE]
Jeune tunisien de 24 ans, il n’a pas fallu longtemps à Hearthug pour montrer l’étendue de son talent à la face du monde. Soutenu par Josh Wink et Laurent Garnier avec Another way ( Audiomatique), Hearthug vient de signer un autre EP Büms & Yüth sur le label Sincopat.

N’TO [HUNGRY MUSIC / FRANCE]
Le marseillais émet des sonorités pointillistes, rapides, une rythmique tapageuse, travaillée à l’extrême. Il déstructure les sons, trahit nos habitudes et dépasse nos attentes.

JULIAN JEWEIL [M-NUS / MARSEILLE]
Adepte d’une techno minimale, progressive et sensible, remarqué avec Air conditionné et Pop Corn, multipliant les sorties sur les labels les plus pointus (+8, Cocoon, Skrypton, Form), Julian est aussi un des maîtres incontestés du remix (Adam Beyer, Pan-Pot, Richie Hawtin).

POPOF [COCOON / PARIS]
Artiste versatile et avant-gardiste, il compose des productions dans le respect de la tradition, une techno aux accents minimalistes.

KÖLSCH [KOMPAKT / COPENHAGUE]
Sa venue sur les dunes de Mos Espa promet un set de techno progressive aux mélodies communicatives, une ode à la beauté de l’instant.

DERELICT [ANTIVJ / BE – MX]
Clôture avec l’installation de Simon Geilfus & Murcof

DESIGN LAB [Tunisie]
Scénographie & Vjing : Design Lab

Dimanche 22 février 14H00 > 00H00 au MOS ESPA – Nefta

Neobyrd [EGYPTE]
Wael Alaa aka NEOBYRD est le premier a intégré la scène électronique underground au Caire. Pianiste autodidacte , NEOBYRD a remporté la troisième place du concours organisé par le légendaire DAW ‘ Ableton Live ‘.

CARDINI & SHAW [CORRESPONDANT / FRANCE]
Fermenté dans un bouillon eighties le projet convoque énergie et urgence, fièvre technoïde et mélodies perchées, tissant entre Paris et Cologne un manifeste dancefloor rigoureux, doucement dark mais follement sexy.

FRANCESCO TRISTANO [IN FINÉ / LUXEMBOURG]
Diplômé de la Juilliard School (NY), Francesco Tristano est le seul artiste aujourd’hui à bénéficier d’une aussi grande notoriété internationale en tant que pianiste classique que producteur de live techno. Une symbiose hypnotique entre sons du passé et du présent.

ENFANTS MALINS [DTD REC. / TUNISIE]
Un style «groovy» entre Dub, tech-house et techno, le tout teinté de tribal ethnique, développant une rythmique puissante, intense, ne laissant aucun répit au dancefloor.

DERRICK MAY [TRANSMAT / USA]
Véritable prophète vivant, l’américain est l’un des pères fondateurs du mouvement techno, dont il a posé les bases, aux côtés de Juan Atkins et Kevin Saunderson. Une musique légère, cristalline, aérienne : un pur son de Detroit, dansant sans forcer sur les BPM.

SUPERPITCHER [KOMPAKT / ALLEMAGNE]
Fondateur et patron du célèbre label Kompakt à Cologne, il s’est imposé comme l’une des figures incontestées de la minimale allemande, assumant clairement son côté romantique. Avec son acolyte mexicain Rebolledo, il forme également le duo Pachanga Boys. Cette année, c’est en solo que Superpitcher investira les platines pour un set aux accents pop psychédéliques, une techno mélodique et élégante.

REBOLLEDO [CÓMEME / MEXIQUE]
Moitié du duo Pachanga Boys, Rebolledo est un généreux suractif qui aime la moiteur de la disco et de la house. Ses mixes sombres et habités, ses sets qui vous tiennent éveillés jusqu’au petit matin, font de lui l’une des valeurs sûres de la musique électronique actuelle. Un show à ne pas manquer !

DERELICT [ANTIVJ / BE – MX]
Clôture avec l’installation de Simon Geilfus & Murcof

DESIGN LAB [Tunisie]
Scénographie & Vjing : Design Lab

DU 19 AU 22 FÉVRIER : DUNES ELECTRONIQUES CAFÉ

Le café El Ferdaous (rebaptisé Dunes Electroniques Café), situé au cœur de la palmeraie de Nefta, se transformera en salle de cinéma à ciel ouvert. Les habitants et festivaliers pourront découvrir une sélection de fictions et documentaires, témoins de la formidable effervescence du cinéma tunisien. Tout au long du festival, le café accueillera également des expositions et des créations artistiques en entrée libre. Les films programmés à l’affiche sont comme suit:

Jeudi 19 Février
19h30 – Viva Carthago Épisode 1
21h00 – Kontra

Vendredi 20 Février
19h30 – Bobby
20h30 – Le Challat de Tunis

Samedi 21 Février
19h30 – Viva Carthago Épisode 2
21h00 – Maudit soit le phosphate

Dimanche 22 Février
19h30 – Viva Carthago Épisode 3
20h30 – C’était mieux demain

RÉSIDENCE PHOTOGRAPHIQUE OLIVIER ROLLER : « de l’air, des dunes » Les Dunes Electroniques ont proposé à Stéphane Brasca, directeur de la rédaction du magazine de l’air, d’animer une résidence d’artiste à Nefta dans le cadre du festival. Un photographe de renom, tunisien ou étranger, est invité à porter un regard sur la ville, ses environs, ses habitants et/ou son festival. Cette carte blanche sera présentée à Nefta sous la forme d’une exposition et/ou d’une projection ou encore d’un livre. Cette résidence correspond aux désirs des créateurs des Dunes de croiser les pratiques artistiques, d’enrichir le son par l’image, d’offrir aux habitants de Nefta et aux festivaliers un parcours photographique original. Ce corpus d’images contribuera par ailleurs à constituer une mémoire photographique de la ville de Nefta au 21ème siècle. Le premier photographe invité est Olivier Roller.

DANSE CONTEMPORAINE & URBAINE La Tunisie est certainement la plus importante plateforme de danse contemporaine du monde arabe. En invitant Rochdi Belgasmi et Seifeddine Manai, danseurs chorégraphes tunisiens de renommée internationale, Jean Florès, directeur du Théâtre de Grasse, propose un dialogue entre musique électronique et danse contemporaine.

INSTALLATIONS & SCÉNOGRAPHIE : “Comme tombé du ciel, un imposant monolithe semble ouvrir une porte vers un au-delà.” Derelict est une installation visuelle et sonore immersive. Une expérience physique et contemplative, qui offrira un moment de suspension, hors du temps. Basé sur le site lunaire de Mos Espa, ce portail lumineux pourra aussi être vu comme un clin d’œil a la légendaire planète Tatooine.

Informations pratiques

Les Dunes Electroniques, du 20 au 22 février 2015 à Nefta – Tunisie
Un évènement Panda Events et Dar Hi.
Séjours « à la carte » et selon plusieurs formules packages

Bracelets: Avant d’accéder au site d’Ong Jmel, tous les festivaliers doivent se rendre dans les points d’accueils, munis de leur réservation, pour que leur soit remis le bracelet. Les pass étant nominatifs, les bracelets ne seront remis aux festivaliers que sur présentation d’une pièce d’identité. Le port du bracelet est obligatoire pendant toute la durée du festival. Aucun bracelet perdu ne sera remplacé.

Points de retrait des bracelets :
A Tozeur : Hôtel El Mouradi, Hôtel Ksar Rouge, Hôtel Golden Yasmine Ras el Ain et Hôtel Palm Beach
A Nefta : Hôtel Marhala et Hôtel Thermal Oasis
Horaires d’ouverture : Du jeudi au samedi de 10h à 22h – Dimanche de 10 h à 18h.

Festival des Dunes électroniques 2015 en vidéo

[jwplayer mediaid= »829″]