Château de Saint-Pierre, Bodrum, Turquie

 Château de Saint-Pierre

Château de Saint-Pierre

 

Château de Saint-Perre de Bodrum, Bodrum Kalesi en turc, est un château médiéval du sud-ouest de la Turquie. Il est construit entre 1402 et 1503 par les chevaliers de l’ordre de Saint-Jean, selon une architecture franque rencontrée en Orient. Le château abrite le musée archéologique sous-marine . C’est l’un des plus beaux musées du monde. Amphores, verreries, vaisselle et ancres, provenant de navires antiques qui ont sombré dans la baie de Bodrum et ses environs, sont exposés. Le château de Saint-Pierre, hérissé de plusieurs tours, possède un très beau jardin andalou ainsi qu’une chapelle. Du haut des ses tours, on une vue superbe sur la ville et la baie.

 

Histoire

Devant une immense attaque de Soliman le Magnifique à l’aide de 200 000 soldats, le château de Saint-Pierre tombe en Decembre 1522 sous le pouvoir des Ottoman. Le nom de Saint-Pierre, Petreum en latin, a était déformé en Bodrum par les Turcs.

Dans les années qui suivirent, le château de Saint-Pierre fut utilisé à différents objets. Il fut utilisé comme base militaire par l’armée Ottomane durant la révolte grecque de 1824. En 1895 le château est transformé en prison.

Durant la Première Guerre mondiale le château fut bombardé par un cuirassé français, le Duplex, qui détruit le minaret et endommage plusieurs tours. Après la guerre, les italiens stationnent une garnison dans le château, mais ils se sont retirés en 1921 quand Mustafa Kamel Ataturk a pris le pouvoir.

Pendant plus d’un siècle le château Saint-Pierre resta le second plus important site de l’Ordre. Il a servi de refuge pour tous les chrétiens en Asie mineure

En 1962, le gouvernement turc décide de transformer le château en musée pour les nombreuses découvertes d’épaves de la mer Edée. C’est ce qui deviendra le Musée d’archéologie sous-marine de Bodrum. Il abrite une grande collection d’amphores, de verres anciens, de bronza, de poteries et d’objets en métal. C’est le plus grand musée de ce type dédié à l’archéologie sous-marine. La plupart de ses collections datent de fouilles postérieures à 1960.

 

Sept portes permettaient d’accéder à l’intérieur du château. L’architecte a utilisé les dernières connaissances de poliocétique: les passages menant à ces portes étaient tortueux et à découvert, ce qui permettait aux assiégés d’attaquer sans risque les assaillants.

La façade ouest montre un bas-relief ancien représentant un lion, c’est pourquoi cette tour est parfois nommée la Tour du Lion