Accueil / Villes / Castelnaud-la-Chapelle, la Dordogne, France

 

Castelnaud-la-Chapelle, la Dordogne, Aquitaine-Limousin-Poitou

Issue de la fusion en 1973 des anciennes communes de Castelnaud-Fayrac et de La Chapelle-Péchaud, Castelnaud-la-Chapelle est une commune française du département de la Dordogne, située dans la région AquitaineLimousinPoitou-Charentes, faisant partie de l’association Les Plus Beaux Villages de France. C’est en 1827, que les communes de Castelnaud et Fayrac fusionnent et deviennent Castelnaud-Fayrac. La Chapelle-Péchaud conserve le statut de commune associée et, à ce titre, élit un maire délégué qui siège obligatoirement au conseil municipal de Castelnaud-La Chapelle. La graphie Castelnaud est une corruption de Castelnau qui signifie « château neuf ».

PATRIMOINECastelnaud-la-Chapelle, la Dordogne, Aquitaine-Limousin-Poitou

Les sites

  • La Vallée de la Dordogne.
  • Les Grottes.
  • Panoramas et sites des châteaux de Castelnaud, Lacoste, Les Milandes.

Vestiges préhistoriques et antiques

  • Le château de Castelnaud: il domine la vallée de la Dordogne et offre un magnifique panorama sur les sites de Beynac, Marqueyssac et la Roque Gageac. Le château est classé monument historique en 1966
  • Les Grottes et gisements préhistoriques du Conte et des Fours.

Patrimoine civil

  • Le Château de Fayrac: XVe siècle XVIe siècle XIXe siècle. Pont-levis, courtine à mâchicoulis, chapelle, pignons et poivrières
  • Le Château de Castelnaud: le bâtiment fut construit durant les XIIIe siècle et le XIVe siècle. Perché sur la rive escarpée deCastelnaud-la-Chapelle, la Dordogne, Aquitaine-Limousin-Poitou la Dordogne et surveillant son confluent avec le Céou. Mentionné au XIIe siècle ; pris par Simon IV de Montfort en 1214 ; occupé par les Anglais au XVe siècle. Vestiges du XIIIe siècle, remanié au XIIIe siècle et XIVe siècle, donjon et grosse tour du XIVe siècle. Transformé en carrière de pierres au XIXe siècle. Restauré depuis, il est classé et visitable.
  • Le Château des Milandes: XVe siècle – XIXe siècle : au XIVe siècle, le château appartient aux seigneurs de Castelnaud, la famille de Caumont. Il est appelé alors les «tours de Fayrac». En 1342, Raoul de Caumont, frère de Bertrand de Caumont, le donne en dot à sa fille. Pendant la guerre de Cent Ans, les tours de Fayrac servent de vigie au château de Castelnaud qui tient pour le roi d’Angleterre, face au château de Beynac qui soutient le roi de France.Il est Transformé en « village du monde » par Joséphine Baker, mobilier, classé et visitable.
  • Le Château Péchaud: XVIIe siècle – XVIIIe siècle.
  • Le Château de Lacoste: perché sur une falaise, il est muni d’un parc. Il est classé et date des XVIIIe siècle et XIXe siècle
  • La Gare de Castelnaud-Fayrac: La station de Castelnaud est mise en service le 2 juillet 1882, sur le territoire de la commune de Castelnaud-Fayrac, par la compagnie du chemin de fer de Paris à Orléans (PO) lorsqu’elle ouvre à l’exploitation la section de Siorac à Sarlat de sa « ligne de Saint-Denis au Buisson avec embranchement sur Gourdon ». Elle est fermée au cours du XXe siècle, sans oublier que pour sa première année d’exploitation (six mois), la recette de la gare de « Castelnaud » est de 5 401 francs.

Patrimoine religieuxCastelnaud-la-Chapelle, la Dordogne, Aquitaine-Limousin-Poitou

  • L’église moderne de Castelnaud.
  • L’église gothique de Fayrac, très restaurée :abside polygonale, clocher-mur.
  • L’église de la Chapelle-Péchaud, romane, retouchée aux XVIe et XVIIe siècles : abside à modillons sculptés, portail classique.
  • La chapelle renaissance du château des Milandes (IMH).
  • La chapelle castrale de Lacoste, néo-gothique, XIXe siècle.
  • Croix hosannière : elle date du XVIIIe siècle à la Chapelle-Péchaud.

Patrimoine culturel

  • Le musée de la Guerre au Moyen-âge : il abrite des armes, machines de guerre ; animations. Sis auchâteau de Castelnaud
  • Le musée de la Fauconnerie, salle vidéo
  • Le musée Joséphine Baker (château des Milandes).
  • L’écomusée de la noix du Périgord.

 
 

Laisser une réponse